Théâtre

Prière de la Mère des fureurs

Adaptation et mise en scène: MJ Hourantier

Réquisitoire poétique contre l’homme de guerre qui peut être chacun de nous, par pensée, par action, par indifférence.

Un cri de révolte, de colère et de vie pour continuer à se tenir debout.

Les mots et les sons, les chants et la danse comme mé
moire mais aussi comme un souffle d’espoir.

Ce spectacle solo a choisi face barbarie des guerres, la fureur et le cri plutôt que la peur et le silence.

La Femme se dresse contre tous les mécanismes de la haine et de la violence, ce qui détruit l’amour et la vie qu’elle porte en elle.

Libérée du dolorisme, la recontacte tout ce qui était mort, putride, abject, afin de susciter une existence nouvelle.

Et si on transformait la guerre en « chemin de grâce »?

Quand les pensées de deviennent prière et que l’amour balaye les cruautés.

Rentrons dans la cour d’un Prétoire pour témoigner ou tout simplement pour être là, pas fiers d’y être.

Wendyam

Madame Marguerite

de Roberto Athayde, traduction de Jean- Loup Dabadie

Adaptation et mise en scène: MJ Hourantier

Monologue tragi-comique complètement baroque et déjanté. La leçon d’une maîtresse d’école qui s’adresse aux spectateurs comme s’ils étaient des élèves. Les sciences sont déviées de leur sens, des vérités sont administrées par une formatrice symbolisant toutes les formes de répression, dévoratrice, castratrice.

Successions d’étonnantes relations : de domination, complicité, tendresse, haine, sensualité… Charme et séduction, c’est aussi le pouvoir !

Corps à corps avec les forces de l’ombre, femme de la terre qui ne redoute pas les empoignades. On la voit peiner, souffrir et se vaincre jusqu’au malaise cardiaque. Une sportive de la parole qui ne perd pas le souffle…

Wendyam